Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Carnet de voyage d'un iconographe

Micha Greschny. l'iconographie et l'image par rapport à la Bible.

Carnet de voyage,

parcours d’un iconographe.

 

 

 

 

 

 

 

 

Je voulais appeler ces notes « carnet d’un iconographe ». Un écrit du père Grégoire Krug porte déjà ce nom,  je ne me permettrais pas d’usurper le nom d’un ouvrage de ce grand iconographe.

Pour moi, la pratique de ce travail a été et est encore une longue marche qui n’est autre chose qu’une longue marche avec notre Seigneur Jésus Christ. Marche pouvant emprunter des chemins parfois dégagés et agréables,  parfois caillouteux ou encombrés de ronces, et parfois aussi, passant dans un couloir menacé d’un effondrement pour barrer la route.

Si les oppositions ont tenté bien des choses, le temps est aujourd’hui témoin d’une main secourable qui a veillé sur cette route, le Seigneur ne nous fait pas marcher en vain. C’est là un merveilleux voyage avec encore, je l’espère, une route de plus en plus utile pour Lui.

 

Issu d’une lignée  d’iconographes de père en fils depuis le 16eme siècle, je suis tombé dans cette marmite étant tout petit. Ce qui était sûr dans mon esprit, quant au type de vie que je voulais, c’était de pratiquer un métier artistique.

 Il aura fallu beaucoup d’années pour prendre conscience que la tradition héritée de mon père et de mes ancêtres était un extraordinaire outil pour annoncer la parole de Dieu. Le chemin parcouru, les épreuves traversées ont fait grandir ma foi, m’ont fait prendre conscience de l’absolue nécessité d’annoncer le salut et l’importance de s’attacher à la Parole de Dieu, parole de vie.

Les années écoulées m’ont aussi fait prendre conscience qu’à la mise à disposition de cet outil était jointe une notice et que, par là même, une responsabilité nous était donnée.

Excellent outil, certes, mais un outil qui a trop souvent été utilisé sans tenir compte de sa notice, notice qui est tout simplement la Bible.  Faire une image en méconnaissant  le contenu de ce livre peut engendrer une non conformité et un désaccord avec celui-ci, livre qui est tout simplement la Parole de Dieu.

Hélas, l’art chrétien, même s’il peut être beau, est infesté de sujets qui ne sont pas la vérité. Sujets issus de textes au sujet desquels les théologiens se sont accordés pour dire qu’ils n’étaient pas « inspirés » et n’étaient pas la vérité.

Cela serait d’une moindre importance si uniquement l’art était concerné, mais c’est hélas allé bien au delà.

Le retour aux vérités fondamentales est indispensable et la pratique d’un art qui doit annoncer uniquement ce qui est vrai ne peut absolument pas se permettre d’annoncer ce qui ne l’est pas.

Si les périodes iconoclastes sont désolantes, elles sont hélas compréhensibles.

J’allais dire justifiées. Je rejette ce terme de justifiées, et préfère dire compréhensibles. Compréhensibles et de ce fait parfois, hélas nécessaires.

Le problème majeur dans de telles prises de positions, est qu’un fondamentalisme aveuglé par la bêtise humaine qui se croit inspirée par l’Esprit saint a agi et agit comme l’a fait une religion que le politiquement correct ne permet pas de nommer.

Fondamentalisme animé d’un zèle qui en fait oublier de lire la totalité des instructions que nous donne la Bible, Parole de Dieu ne l’oublions pas.

Certes, il y a du ménage à faire. Même au sein de l’orthodoxie en Russie, il y a plus de deux siècles, dans une branche  dite « vieux croyants » appelés aussi « schismatiques » (Chrétiens rejetés et persécutés par d’autres. Que le peuple de Dieu est souvent désolant, et Dieu patient), des chrétiens ont pris les positions nécessaire pour rester fidèles à la Parole de Dieu.

Positions qui ont engendré un véritable ménage dans l’iconographie et un ancrage dans une doctrine fidèle à ce que demande tout simplement notre Père céleste : la Bible et seulement la Bible.

C’est ce ménage qui me paraît être une nécessité urgente aujourd’hui. Mais s’il faut « jeter l’eau du bain », je ne jette pas le bébé avec. Comme ces vieux croyants « réformateurs », je suis de ce fait un iconographe…………… ……………….. iconoclaste aussi.

A suivre

Partager cette page
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :